dimanche 11 septembre 2016

Et si.

Un soir d'hiver, une rue, le bar d'à côté, tous ces moments perdus où il l'attendait ...

Et si elle n'était pas venue ?! Si ce soir là, comme beaucoup d'autres soirs elle avait décommandé, annulé, ou posé un lapin ?! Si encore une fois elle avait eu peur, d'affronter son regard, ses mains, sa bouche, ses mots. Si encore une fois elle avait dit "mais pourquoi faire, j'ai plus l'âge, j'ai plus l'envie, plus la foi, pour ces conneries". Si elle c'était défilée, une fois de plus, si le flou l'avait emporté, une nouvelle fois.
Si ce soir de décembre elle n'avait pas enfilé une robe noire, puis un pantalon gris, une jupe bordeaux, un chemisier blanc, un gilet écru, si ce soir là elle n'avait pas retourné son dressing pour trouver LA tenue parfaite. Si ce soir là, elle n'avait pas bouclé ses longs cheveux bruns, maquillé ses grands yeux bleus, orné ses mains de sa plus belle bague.
Si ce soir là, elle était sortie sans trouver de taxi, si elle n'avait pas pressé le pas, si elle n'était pas entrée dans le bar d'à côté en remettant nerveusement ses cheveux en place, si elle ne l'avait pas aperçu au loin.
Et si elle avait fait demi tour parce que la peur, parce que la gorge nouée, parce que les mains moites, parce qu'elle ne se sentait pas capable. Si le patron du bar ne lui avait pas dit dès en rentrant "bah alors ma jolie ça faisait si longtemps, comment tu vas" en la serrant affectueusement dans ses bras. Si elle n'était pas arrivée tremblante, face à lui, si elle n'avait pas levé ses talons pour l'embrasser timidement sur la joue.
Si elle ne s'était pas assise face à lui, en lui souriant bêtement car aucun autre mot ne sortait de sa bouche. Si par la suite il ne l'avait pas mis à l'aise, et si elle avait trouvé le temps long, si elle avait voulu partir au bout de 10 min. Si elle n'avait pas ris aux éclats, rougit à ses compliments, partagé des moments de sa vie, si elle ne s'était pas dévoilée, si il n'avait pas tout fait pour la mettre à l'aise, si elle avait eu une trace de rouge à lèvres sur les dents, si ses cheveux avaient pris la pluie, si elle avait écouté sa tête et non son cœur, si elle ne lui avait pas dit " je suis là mais j'ai peur ".
Si elle n'avait pas fait tout ça, il l'aurait attendu, chaque soir, chaque jour, il aurait attendu. Il lui faisait confiance, il savait qu'elle viendrait, il ne savait pas quand, ni comment, ni même si elle avait bien reçu son invitation. Mais il était sûr d'une chose, un soir d'hiver il la verrait apparaître au loin, dans ce petit bar pour le début d'une belle histoire.

Son héroïne. ♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire